Au Pôle Sud, l’organisme passe en alerte rouge

Chapellaz.jpg

En Antarctique, les médecins de l’Institut polaire français Paul-Emile-Victor étudient les réactions du corps humain aux conditions extrêmes. Lire l’article dans Le Figaro.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s