La start-up ThrustMe divise par trois les coûts d’accès à l’espace

ThrustMe-small-sat-propulsion-system-Ane-Aanesland-Presans-800px.jpgLa chercheuse d’origine norvégienne Ane Aanesland a fondé la société ThrustMe qui fabrique des moteurs économes pour les petits satellites, de plus en plus nombreux au-dessus de nos têtes. Lire sur LeFigaro.fr.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s